Same

Mon rêve avec Same

Mon rêve avec Same

On me demande souvent pourquoi j’ai quitté le milieu de l’intervention, puisque pourtant j’aimais ça. On me demande souvent pourquoi je n’ai pas poursuivi mes études en criminologie, puisque pourtant j’aimais ça. Et, pourquoi j’ai choisi l’agroalimentaire. J’ai décidé de prendre le temps de répondre à ces trois questions en toute transparence.

Étant quelqu’un d’hypersensible, le milieu de l’intervention était pour moi trop difficile à absorber. Je quittais le travail avec les problèmes des autres et j’étais aspergée de leurs souffrances. Pourtant, j’avais envie d’aider et de faire une différence. Je devais alors trouver une alternative pour aider les personnes dans le besoin sans attaquer ma propre santé mentale.

J’ai toujours eu l’esprit entrepreneurial. Je savais qu’un jour j’allais avoir ma propre entreprise. Par contre, je n’étais jamais certaine de savoir dans quoi me lancer. Une journée j’avais envie de créer une maison de thérapie, l’autre journée un hôtel avec le concept le plus innovant du monde ou encore créer le premier organisme à but non lucratif qui permettrait de faire voyager et découvrir le monde à des personnes n’ayant pas les capacités physiques et/ou mentales de le faire seules. Bref, une panoplie d’idées qui n’a jamais vu le jour.

Finalement, c’est en apprenant à connaître le trouble alimentaire qui m’habite que j’ai eu l’idée qui allait changer ma vie. Manger des légumes a toujours représenté un défi dans mon quotidien. J’avais beau essayer, ceux-ci me roulaient dans la bouche et m’empêchaient d’apprécier mon repas à sa juste valeur. Je me suis donc dit que je n’étais sans doute pas la seule personne qui avait de la difficulté à consommer ses portions quotidiennes de fruits et de légumes. Inspirée par mon trouble alimentaire, j’ai décidé de créer des mélanges nutritifs de fruits et légumes qui permettraient de répondre à ce problème.

Dans le même processus, une idée m’est venue : et si je pouvais parvenir à faire profiter le milieu de l’intervention avec ce projet? Sachant qu’il est souvent difficile pour les organismes d’hébergement d’avoir accès à des produits frais et nutritifs lors de la création de leurs menus, je me suis donné une mission : rendre plus accessible la consommation de fruits et légumes dans les centres d’hébergement du Québec.  Je crois sincèrement que c’est en agissant concrètement que nous pourrons améliorer la vie de tous et chacun. C’est pourquoi pour chaque sac acheté nous redonnons l’équivalent d’une portion à une personne dans le besoin. J’ai bien hâte de vous présenter notre première collaboration.

Pour avoir fréquenté le milieu de l’intervention, je sais comment il n’est pas facile pour les personnes concernées de jouir d’une vie heureuse et paisible. Au fond de moi, il y a ce rêve de pouvoir faire ma part auprès de cette population. Avec Same je crois avoir trouvé ma façon d’y parvenir. Parce que même les plus démunis ont droit d’avoir accès à une alimentation saine et équilibrée, tout comme toi et moi.

Si tu souhaites toi aussi collaborer, je te laisse le petit lien magique : ici

À bientôt,

Laisser un commentaire: